Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Candidette à Journalism-Land
  • Candidette à Journalism-Land
  • : Blog pas très sérieux d'une Candidette (féminin de Candide) qui s'éclate à Journalism-land, cet univers impitoyable. Au programme: splendeurs et misères du métier, stages et premiers boulots, coups de coeur et coups de gueule, commérage et babillage sur les médias, tout ça avec une bonne dose d'optimisme et de jovialité.
  • Contact

Liens

29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 11:54

Quelques jours avant la fin de mon stage, c'est-à-dire il y a quelques jours, j'ai fait la connaissance de mon nouveau meilleur ami, reçu à domicile dans ma boîte aux lettres. Il doit peser environ 1 kg, il est tout orange...et...que dire d'autre ? Je l'aime déjà et je sens que nous allons faire un long chemin ensemble. Mais euh, de quoi elle parle, elle ?

Ah mais rien de moins que de la dernière édition neuve pétante du Guide de la pige, bien sûr ! Edition 2011-2012 de la bible des journalistes pigistes, parue en librairie le 16 septembre là. Près de 650 pages d'infos précieuses, de conseils avisés, de bonnes adresses (enfin j'espère!). Je suis toute excitée rien que de le tripoter et d'en tourner les pages. Est-ce que mon début de carrière sera aussi excitant ? L'avenir va vite nous le dire.

9782950942890 lib fiche

Pigiste ou journaliste indépendante, oui je m'y vois trop, si j'arrive à vivre avec ces drôles de statuts, dangers d’inconstance et de précarité. C'est une autre histoire. Dans le journalisme, métier soumis à de constantes évolutions par nature, je me vois tel un caméléon. J'imagine une carrière variée et flexible, riche en défis, en changements, en surprises, en émotions tant qu'à faire allez carrément ! Passer de pigiste à journaliste sédentaire, de journaliste free-lance à rédactrice d'entreprise, de correspondante locale à rédactrice en chef ! Soyons fous...Lectrice-correctrice, écrivain public,  aussi, pourquoi pas. J'adorerais être tout ça à la fois. J'ai bel et bien terminé les études et la fac, mais je ne reste pas fermée à des petites formations pas trop relou. Enfin, j'ai tellement d'idées et de désirs que je me vois mal rester 15 ans dans la même boîte à faire les mêmes trucs aux mêmes heures avec les mêmes gens, à moins de n’avoir pas le choix. Plein de projets dans la tête, plein d'envies... une vie suffira t-elle ? En tout cas, ne nous emballons pas. Que ce soit maintenant ou plus tard, je compte aller au charbon comme tout le monde. Il faut tâter de la vraie vie active,  celle qui nous oblige à nous lever à 7h tous les matins, qui nous rapporte plus de 400 par mois (montant d'une indemnité de stage), qui nous prive de vacances pendant des mois et des mois, qui fait qu'on kiffe nos week-end à 300%, qui nous apprend à bosser en équipe avec des gens différents, et qui nous permet même de pas être trop dans la merde quand le CDD prend fin grâce aux allocs lol...bref, la vraie vie quoi, que l'on aime ou que l'on aime pas, et dont il est difficile de ne pas se lasser par moments à moins d'avoir un job de rêve. Mais qu'il faut avoir vécu quand même, ne serait-ce que parce que la loi de la survie à elle seule nous y force à un moment donné ou à un autre.

J'ai déjà bossé, 9 mois, pas bien méchant, et j'ai déjà fait des stages, mais bon, c'est pas pareil. Certes je me suis fait griller mon été lors de mon dernier stage, mais c'était pas bien grave, c’était mon choix et ça me convenait, puisque je savais que 3 mois ça passerait vite, et qu’après, j’aurais forcément un temps de répit. Et comme je connais la réalité du marché, je ne me fais point d'illusion. J’ai quelques ouvertures sympathiques avec les mag où j’ai fait mes stages, voilà qui est déjà encourageant. Ensuite à l'heure qu'il est, mon CV s'apprête à s'offrir un relooking du tonnerre de Zeus, avant de partir en tournée nationale. A moins d'un coup de bol, il est parti pour un long voyage. En attendant, faut que je bouge mon cul de lève-tard indécrottable, que je prenne mes jambes, mon dictaphone et mon stylo, que je descende dans la rue... mais non, pas pour manifester rigolus ! Enfin pas encore...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aurélie 29/09/2010 12:25


Je l'ai acheté dès le jour de sa sortie ! Mais j'ai pas encore réussi à l'ouvrir... une sorte de blocage je crois !! J'ai repris un travail à temps partiel, et l'idéal serait de compléter ça par
des piges, des missions free-lance de "conceptrice-rédactrice", la publication d'un livre... ^^ Non, plus sérieusement, faut vraiment que je m'y mette.

J'espère que tu vas bien ! J'espère toujours aussi revoir mes petits camarades de Master REDE un jour ! Bisous