Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Candidette à Journalism-Land
  • Candidette à Journalism-Land
  • : Blog pas très sérieux d'une Candidette (féminin de Candide) qui s'éclate à Journalism-land, cet univers impitoyable. Au programme: splendeurs et misères du métier, stages et premiers boulots, coups de coeur et coups de gueule, commérage et babillage sur les médias, tout ça avec une bonne dose d'optimisme et de jovialité.
  • Contact

Liens

25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 01:09

Tiens, et si je faisais un peu de commérage sur mon stage ? Ou plutôt, devrais-je dire, ma vie éphémère de V.I.P ! Entre petits-déj de presse avec croissants croustillants, livres cadeaux des services de presse des maisons d'édition et avant-premières de tous événements possibles, j'avoue que ça compense un peu ma non-rémunération de stage, et que ce n'est pas pour me déplaire. Mais non mais non je ne suis pas une pique-assiette ! Juste une stagiaire ultra motivée et qui veut être partout, qui veut couvrir plein de trucs et écrire plein d'articles. Si, si. Alors pourquoi donc refuser toutes ces gentilles invitations au terme desquelles tout le monde aura son compte ? Après tout, profitons, car toute bonne chose a une fin, et dieu sait où je serai en avril. Être journaliste ou stagiaire en journalisme ne veut pas dire non plus être rincé, nourri et invité partout à tire-larigot. Il se trouve que pour cette première fois, je suis bien tombée. Ma candidature spontanée ne pouvait pas mieux tomber, je dirais. Et j'ai eu notamment la chance d'avoir comme voisine de bureau une fille d'éditeur, plutôt bien installée dans le milieu des littératures afro-caribéennes, d'ailleurs à l'initiative des 10 ans de Continents Noirs, collection prestigieuse de Gallimard. Alors voilà, j'ai bien envie de causer un peu de cet anniversaire, qui s'est déroulé en deux temps. Soyez sûrs en tout cas que de tous les événements ayant un rapport de près ou de loin avec les littératures noires, que j'affectionne particulièrement depuis peu, bien que pas (encore) experte dans le domaine, j'y serai. Conférences, colloques, salons du livre, dédicaces... j'y serai tellement présente physiquement et mentalement que le sol y gardera la trace de mes talons aiguilles. J'ai déjà commencé. Pour la discrétion, je ne citerai pas tout le monde, parce que bon c'est que du commérage là. Allons donc, vous savez bien que les blogs, c'est fait pour ça...

carton-gallimard-1_1_0.jpg

Mercredi 10 février. TV5 Monde reçoit des journalistes pour une présentation des derniers romans, parus en janvier, de 5 auteurs de la collection Continents Noirs. Le directeur Jean-Noël Schifano fait le bilan. En 2000, il ignorait qu'il allait cartonner du tonnerre avec sa collection totalement innovante, consacrée exclusivement à la publication d'auteurs africains et antillais d'ici et de là-bas. Italien d'origine et éditeur, il était à la recherche de nouveaux frissons qu'il ne trouvait plus forcément dans la littérature italienne, ni européenne d'ailleurs en général. Pour le bonheur des lecteurs, il a déniché et révélé des talents de taille tels que Natacha Appanah, Bessora, ou encore Eugène Ebodé. Exigeant mais gourmand, il rêve de piquer à ses collègues des auteurs comme Jean-Luc Raharimanana, sans conteste à ce jour le big maître de la littérature malgache. Continents Noirs au pluriel, pourquoi ? « Parce que chaque auteur est un continent » répond t-il. Projets d'avenir ? Publier des textes traduits des langues nationales, ce serait encore un pas en avant.

   
Ce petit déjeuner de presse était délicieux, pas seulement parce qu'il y avait du pur jus d'orange pressé et des macarons hihi. Mais aussi parce que nous avons eu droit à des confidences sucrées des auteurs venus parler de leur dernier roman. Koffi Kwahulé, grand dramaturge ivoirien, vient de publier son 2e roman, Monsieur Ki, qui raconte une histoire de folie entre Paris et un village d'Afrique. Scholastique Mukasonga a sorti L'iguifou, ce qui veut dire « ventre creux » en rwandais. Elle est devenue écrivain suite au génocide des Tutsis, animée par le devoir de mémoire, et nous confie qu'elle n'aurait peut-être jamais écrit si elle ne l'avait pas vécu. Depuis, cet épisode hante ses fictions. Et ce n'est pas la seule qui a pris la plume après cette tragédie. Parce que ce n'était pas possible autrement, il fallait l'écrire. Libar M. Fofana, lui, s'est mis à écrire suite à un accident en 1993. Il s'ennuyait à l'hôpital et s'est mis à lire Boris Vian, qui lui a donné soudainement l'envie d'écrire. Ce gars a fait des trucs dingues, comme fuir la Guinée à pied. On ne dira pas non plus merci aux malheurs et drames de la vie, qui dévoilent des écrivains. Mais en tout cas, cela leur donne bien de l'inspiration. Ce cher monsieur a publié son 3e roman, Le diable dévot. Quant à Anticorps de Fabienne Kanor, J-N S. déclare que c'est sans doute son livre le plus travaillé. Ce roman nous raconte la « fugue qui arrive trop tard dans la vie d'une femme », une femme de la soixantaine passée qui décide de se libérer et de vivre sa vie, enfin. Il y avait également Théo Ananissoh, dont j'avoue que je n'avais encore jamais entendu parler, venu pour son Ténèbres à midi. A découvrir !

Clip du petit-dej de presse ci-dessous. J'y suis j'y suis j'y suis. A 1min29 du film ! lol



Le soir même, on remet ça. Les 10 ans de Continents Noirs ça se fête, et bien. Au New Morning, le fameux bar de jazz, autour de petits fours. Je débarque hyper ponctuelle, carrément avec un rappeur, un mec que j'ai interviewé quelques temps avant. Ah non je vous dirai pas qui c'eeeeeest ! Je l'ai invité parce que je me suis souvenue qu'il m'avait dit être fan de Koffi Kwahulé. Et que finalement c'était beaucoup plus exciting d'y aller avec lui plutôt qu'un de mes 80 et quelques « amis » facebook que mon invitation n'avait pas l'air d'emballer du tout. Tant mieux, l'indifférence des uns fait le bonheur des autres ma foi.

   
La soirée est animée par un journaliste de RFI. Antoine Gallimard est  là, il fait un petit blabla. Un à un, les auteurs invités viennent lire sur scène un extrait de leur dernier roman, interrompus de temps à autre par un intermède musical. Perso, la soirée m'a apporté :

1.mille et un remerciements de la part de mon charmant accompagnateur

2.un livre et une dédicace

3.une rencontre avec la chef d'un magazine où j'ai trop envie de faire un stage aussi

4.deux distributions de ma carte de visite que je venais de créer héhéééé

5.la découverte de deux musiciens assez étonnants : Kouyaté et Neerman, rois du vibraphone rock & jazz, à découvrir absolument

La petite anecdote de la fin. Koffi Kwahulé, dont je n'ai encore rien lu (mais que je vais m'empresser de lire bien sûr), s'apprête à me dédicacer son roman. « J'ai envie de rendre hommage à vos beaux yeux, mais bon je ne sais pas si ça va plaire au monsieur qui est avec vous », me dit-il , d'un air malicieux, en jetant un oeil à mon accompagnateur qui est fort occupé à papoter avec une ex-prof de fac retrouvée, et à qui de toute façon ça fait une belle jambe qu'on me complimente sur mes beaux yeux.

- Oh non vous pouvez y aller, c'est juste un ami ! que je m'exclame, tout sourire.

Tiens c'est bête, il ne reste plus de livres à disposition des autres auteurs. J'aurais fait une tournée de dédicaces là, sympa. Africultures, Afriscope, je vous kiffe.  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Léna M. - dans Potins de boulot
commenter cet article

commentaires

Zoé 26/02/2010 18:12


Salut le rat des salons, c'est le rat des montagnes !
Tu es superbe sur la vidéo, tu a l'air de t'éclater...
Bon, je vois que tu ne te laisse pas aller et que tu profite de ta vie de "star", tu as raison !
Je t'embrasse fort.
A vite.
Zoé
PS: Connais-tu le bouquin "l´'ile sous la mer" d'Isabel Allende ?J'ai beaucoup aimé, cela peut t'interesser.


suzy 25/02/2010 11:43


Je comprends que tu etais toute excitée à l 'idée d'assister à cette réception organisée par TV5Monde, il n 'y a qu'à te regarder (à1'29 ) tu ne tiens pas en place et on dirait une anguille...
lol
Si si si tu vas nous dire qui est ce qui t a accompagn au 10 ans de Continents NOirs?.......
Bise et bonne continuation


Léna M. 26/02/2010 01:25


hihi tantine oui oui je te dirai en privé qui c'était. Mais si tu suis bien l'actualité de mon facebook, tu trouveras des indices flagrants...